samedi 1 mars 2014

LES MESURES DU METRE





Cette mesure du mètre est défendue par différents chercheurs comme Eljackez, dede49 ou Dom Tom.
C’est une mesure qui existe, qui n'a pas été inventée par l'auteur, et qui est susceptible de prendre plusieurs valeurs.
L'énigme 780 pourrait représenter une photographie du périple de Delambre et Méchain, les deux savants chargés de mesurer la portion d’arc de méridien entre Dunkerque et Barcelone.
L'hypothèse de cette mesure s'appuie sur la définition originelle du mètre en tant que mesure :

Le mètre fut officiellement défini pour la première fois en 1791 par l'Académie des sciences comme étant la dix-millionième partie d'un quart de méridien terrestre. Pour connaître exactement cette distance, la loi du 26 mars 1791 envoie des arpenteurs pour mesurer le méridien entre Dunkerque et Barcelone.
(source Wikipedia)

Autrement dit la longueur d'un cercle méridien terrestre est égale à 40.000.000 m soit 40.000 km.
Mais, par le méga, c'est un million de fois moins
(Mu = 40 ---> la 40 millionième fraction du méridien équivaut au mètre)

Circonférence(Terre) = 2PIR(Terre) = 40.000.000 mètre terrestre

Par extension, on peut donc définir le mètre sur n'importe quelle planète

Circonférence(Planète) = 2PIR(planète) = 40.000.000 mètre planétaire

On peut donc définir un mètre planétaire pour chaque planète en fonction de notre mètre terrestre :

Mètre de la planète = Rayon de la planète /  Rayon de la terre


L'énigme 420 fournit les données astronomiques qui suggèrent l'utilisation des mètres des planètes du système solaire.

Rayon de la Terre = 6.378 km

Rayon de Neptune = 24.764 km
Rayon de Mercure = 2.439 km
Rayon du Soleil = 696.000 km
Rayon de Vénus = 6.051 km
Rayon d'Uranus = 25 362 km
Rayon de Saturne = 58232 km

On peut donc en déduire le mètre de chaque planète :

mètre neptunien = 3,883 m
mètre mercurien = 0,3824 m
mètre solaire = 109 m
mètre vénusien = 0,949 m
mètre uranien = 3,976 
mètre saturnien = 9,13 m

Mais comment savoir quel mètre planétaire employer ?


Dans le conte philosophique Micromégas (codé par les allitérations en m dans la 500), le géant de Sirius a pour compagnon un habitant de Saturne.

En 420, Apollon, dieu du soleil pourrait inciter à l'emploi du mètre solaire ce qui expliquerait pourquoi il serait important que ce soit lui qui compte :
De là, il (Apollon, dieu du Soleil) comptera 1969,697 mesures vers le zénith.

En 560, les deux aides de Neptune pourrait désigner le double-mètre neptunien.
Par deux fois Neptune viendra à ton secours

A noter que cette hypothèse n'est pas forcément exclusive du périmètre de la boussole de 0,33 m. La mesure pourrait être 0,33 m mais l'astuce résiderait dans une variation de la valeur du mètre en fonction de la planète considérée.