mercredi 10 décembre 2014

LE MARVINBLOG TEMPORISE

Je n'ai plus suffisamment de temps à consacrer à ce blog pour assurer une publication régulière.
Je suis parvenu, depuis mai 2011, à proposer au moins un article par mois mais je ne suis plus en mesure de soutenir ce rythme aussi j'informe mes lecteurs que la périodicité sera beaucoup plus anarchique à partir de maintenant. 
Cela signifie qu'il pourra y avoir un intervalle de 3 mois voire davantage entre 2 articles.

Pour autant, je n'envisage pas de fermeture du blog et tous les articles resteront évidemment accessibles.

Il me reste à vous souhaiter, à vous et vos familles, d'excellentes fêtes de fin d'année.


Amicalement,
Marvinclay


samedi 1 novembre 2014

AD AUGUSTA PER ANGUSTA (3ème Partie)


Cette citation latine est une paronomase, c'est-à-dire une figure de style qui réunit deux paronymes - deux mots à la phonie et la graphie très proches - dans une même phrase. L'effet induit, outre la facilité à mémoriser ce type de phrase, c'est de pointer sur les lettres qui se distinguent  : U et N

Passerelle 560-470

Mon dixième est toujours NU quand il a une liaison prend alors un sens particulier avec une phrase qui assure une passerelle entre les énigmes 560 et 470.

L'interprétation qu'on peut en faire, c'est l'utilisation en 560 d'un élément majeur de la 470.
Parmi toutes les hypothèses de la 470, il y a l'hypothèse de la Garonne et comment ne pas trouver troublant le fait que le découvreur de la véritable source de la  Garonne, Norbert Casteret, ait justement pris comme devise la phrase latine Ad augusta per angusta.

J'ai déjà évoqué l'expérience du spéléologue qui démontra la liaison souterraine entre le trou de Toro et le Guelh de Joèu.
Si on s'intéresse à la source de la Garonne, beaucoup de documentations nous mèneront vers une source différente, celle du Pla de Béret à proximité du Port de Bonaigue. Nous aiguiller indirectement vers Norbert Casteret, c'est nous amener à réparer une erreur et rétablir une vérité en considérant la véritable source comme point important en 560.
La traduction de la phrase latine A des résultats grandioses par des voies étroites renvoie à la notion de mire qui nous permettrait d'obtenir ce qui nous manque cruellement en 560 : un cap.
Aussi l'hypothèse d'un point cible qui servirait de cap est-elle une considération tout à fait envisageable.

Il existe aussi une grotte Casteret non loin de la brèche de Roland comme lieu susceptible d'offrir une passerelle entre Casteret et l'énigme 470.



La brèche de Roland vue de la grotte de Casteret (photo famille Allais)


A noter également qu'en 1952, Norbert Casteret a exploré avec le physicien Max Cozyns, le Gouffre de la Pierre Saint Martin. On pense évidemment à un possible clin d'oeil avec la Pierre Saint Martin (Martinstein) d'Haselbourg.



mercredi 1 octobre 2014

AD AUGUSTA PER ANGUSTA (2ème Partie)


Dans la première partie, je m'étais intéressé aux lieux hugoliens mais dans cette article, je vais m'attarder plus spécifiquement sur la pièce de théâtre d'où est extraite l'expression latine : Hernani, ou l'honneur castillan.

Je vais cibler les personnages que sont les membres de la conjuration, ceux qui justement se reconnaissent en citant le mot de passe des conjurés :
- Ad Augusta ...
- ... Per angusta


L'idée, c'est d'associer des personnages même les plus mineurs de la pièce à des lieux.
Voici la liste des personnage de la pièce Hernani :




Voici quelques extraits de la pièce où les personnages évocateurs de nom de lieux sont cités :


DON CARLOS.
Où Rodolphe extermina Lothaire.
Bien. Une fois encor, comte, redites-moi
Les noms des conjurés, où, comment et pourquoi.



DON RICARDO.
Gotha.

DON CARLOS.
Je sais pourquoi le brave duc conspire.
Il veut un allemand d’Allemagne à l’empire.

Gotha est une ville allemande (hors carte 989)
L'expression Gotha mondain vient de cette ville où fut édité l'almanach de Gotha recensant  la haute noblesse européenne.

DON RICARDO.
Hohenbourg.

DON CARLOS.
Hohenbourg aimerait mieux, je croi,
L’enfer avec François que le ciel avec moi.  

 Le baron de Hohenbourg nous renvoie à deux lieux possibles :

- Les ruines du château du Hohenbourg dans la commune française de Wingen (dans le Bas-Rhin)





- L'Abbaye de Hohenbourg au Mont Saint Odile à Ottrott (Bas-Rhin)




[...]

DON RICARDO.
Le duc de Lutzelbourg. Quant aux plans qu’on lui prête…

DON CARLOS.
Le duc de Lutzelbourg est trop grand de la tête.

Deux lieux sont susceptibles de convenir :

- Le château de Lutzelbourg à Lutzelbourg (en Moselle)





- Le château de Lutzelbourg à Ottrott (oui, le même Ottrott que l'abbaye)




Lutzelbourg et Hohenbourg définissent donc 2 villes disjointes et un point double les fédère : Ottrott


N'oublions pas non plus un conjuré important puisqu'il donne son nom à la pièce, Hernani lui-même qui porte le nom de la ville espagnole en bord de mer cantabrique.
Mais ne négligeons pas son véritable nom : Jean d'Aragon.
Or Aragon (Argon en occitan) est également une commune française, située dans le département de l'Aude


Notons aussi que les conjurés se réunissent autour du tombeau de Charlemagne, c'est-à-dire dans la ville d'Aix-la-Chapelle (actuellement Aachen)
 

On constate qu'associer le titre de la 470 à la seule ville d'Hernani en Espagne est donc très réducteur.


lundi 1 septembre 2014

AD AUGUSTA PER ANGUSTA (1ère Partie)

Il s'agit du mot de passe des conjurés dans la pièce de théâtre Hernani (ou l'Honneur castillan) de Victor Hugo.
Cette phrase latine signifie :  "Vers de grandes choses, vers la gloire, en passant par des voies étroites, tortueuses"
L'interprétation la plus spontanée est celle qui consiste à associer la devise latine à la ville d'Hernani sur la côte cantabrique espagnole. La ville d'Hernani serait alors susceptible d'offrir une mire ou une direction utile lors de notre déplacement durant l'énigme 560.

Mais rappelons-nous que le chemin est tortueux et semé d'embûches aussi l'explication la plus évidente, facilement accessible - cette devise figure, en effet, dans les pages roses du dictionnaire Larousse - a-t-elle peu de chance de correspondre à la véritable interprétation du titre.


Il faut donc se projeter plus loin qu'Hernani en se disant que la devise était un moyen astucieux de suggérer Victor Hugo. Si on reste sur l'aspect géographique, il faut s'intéresser aux lieux associés à l'auteur des Misérables.

Besançon (Maison natale de Victor Hugo)
En premier lieu, on pense évidemment à son lieu de naissance et donc à la ville de Besançon.

Paris (Panthéon)

Initialement l’inhumation de Victor Hugo doit se faire au Père-Lachaise dans le caveau familial.
Cependant, conformément au souhait du président du Conseil et suite au décret du 26 mai 1885, il sera finalement conduit au Panthéon, la jeune Troisième République profitant de cet évènement pour retransformer l’église Sainte-Geneviéve en Panthéon.

(Source blog Paris à Nu)
Hugo repose au Panthéon au Caveau numéro XXIV depuis 1885.

Les îles anglo-normandes
Jersey
De Jersey, on retient cette photographie symbolique de son exil sur l'île d'un Victor Hugo juché sur le rocher des proscrits de la commune de Saint-Hélier.
La célèbre épreuve photographique réalisée par Charles Hugo se trouve au musée d'Orsay à Paris.




Une plaque gravée rappelle le passage d'Hugo en cet endroit : Rocher des Proscrits / Victor Hugo / en exil / 1852-1855

Guernesey

L'écrivain a également séjourné sur l'île de Guernesey comme en témoigne cette plaque sur la demeure de Hauteville :



Waterloo
Il est intéressant de mentionner ce lieu qui possède une forte résonance avec l'empereur Napoléon puisque Victor Hugo résida en 1860 à l'hotel des Colonnes de Waterloo.



Bruxelles

À Bruxelles, il résida peu de temps au n°16 Maison du Moulin à Vent avant de s'installer dans la Maison du Pigeon, en 1852, comme l'atteste la plaque commémorative fixée sur la façade du n° 27.
(Source Wikipedia)

Maison du pigeon



Luxembourg

Il existe une maison de Victor Hugo devenue un musée à Vianden à la frontière germano-luxembourgeoise.



Villequier

Dans l'un des plus célèbres poèmes des Contemplations, Demain, dès l’aube... Victor Hugo évoque le souvenir tragique de sa fille Léopoldine morte noyée et qui repose dans ce village normand du bord de Seine.



Je recommande le site suivant qui constitue une mine d'informations concernant les lieux qui ont jalonné la vie de Victor Hugo.



Je vais finir  avec un lieu plus anecdotique, mais quand on connaît le goût de Max Valentin pour l'anecdote, je me devais de le mentionner dans cette article.


Donon

Le temple du Donon


D'après une lettre de Léopold Hugo à son fils Victor, celui-ci aurait été conçu au sommet du Donon. Une plaque gravée, rappelant ce fait, se trouve apposée sur une roche du sommet, versant Nord-Est : « En ce lieu le V floréal An IX fut conçu Victor Hugo ». 

(source Wikipedia)










samedi 9 août 2014

PROCHAINEMENT


Chers lecteurs,

Je n'ai pas d'article à vous proposer pour le mois d'août mais, par contre, je peux vous donner de la visibilité sur les thèmes des prochains articles du Marvinblog.
Pour l'instant, depuis le début de l'année 2014, j'ai principalement écrit sur des hypothèses ou des éléments de diverses énigmes que je n'avais pas évoqués les années précédentes. 
Comme j'ai conscience qu'il est facile de se perdre dans les articles de ce blog comme dans une forêt inextricable d'hypothèses multiples, et comme je l'avais annoncé en début d'année, j'ai donné un point de vue plus personnel qui me forçait à effectuer des choix dans le centième article de ce blog :

Pour la rentrée de septembre, je commencerai à aborder l'énigme 560.
C'est une énigme qui s'appuie sur de nombreux éléments, qu'il s'agisse de nouvelles résolutions ou qu'il s'agisse d'éléments déjà rencontrés qu'il va falloir réutiliser voire réinterpréter.
La première difficulté qu'il nous faut surmonter, c'est justement l'identification de ces éléments. Pour ce faire, je vais tout d’abord les recenser un par un et pour chacun de ces éléments, je donnerai un éventail d'interprétations possibles.
Les interprétations modulaires les plus crédibles seront indispensables pour obtenir l'interprétation globale la plus plausible.

Cette énigme 560 est déroutante car, contrairement aux énigmes 500 et 420, il n'y a pas d'instructions claires d'un calcul de distance à effectuer à partir d'un point fixe. On nous parle également de chercher une Ouverture alors que nous sommes déjà censés la posséder et une nef encalminée est évoquée comme si nous la connaissions déjà alors que nous ne l'avons jamais explicitement découverte.
Bref, beaucoup de flous et d'incertitudes environnent cette 560 et la détermination de ce qui est connu et identifié n'est pas une évidence.

Aussi l'approche modulaire est-elle plus que jamais indispensable. Avant de d'envisager la reconstruction d'un édifice en ruine, il nous faut étudier et nettoyer chacune des briques constitutives.

J'inaugurerai logiquement par le titre "AD AUGUSTA PER ANGUSTA" la série d'articles consacrés à la 560 et il y aura déjà énormément de choses à en dire.

A bientôt

Amicalement,
Marvinclay

lundi 14 juillet 2014

STONEHENGE

J'ai déjà fréquemment évoqué la piste méridienne sur ce blog parce que c'est une piste que j'aime bien et que je considère comme fédératrice et porteuse. J'en parlais entre autres dans les articles suivants :
LA PISTE DU MERIDIEN (1ère PARTIE)
LA PISTE DU MERIDIEN (2ème PARTIE)

Je reviens dans cet article sur le méridien de Roncevaux.

Le méridien de Roncevaux qui passe par Ars-en-Ré sur la carte 989 présente une autre singularité déjà signalée par de nombreux chercheurs : il traverse le site mégalithique mondialement réputé de Stonehenge.


Stonehenge



Stonehenge signifie "Pierres suspendues".
L'architecture du site repose sur la présence de différents édifices pierreux au cours des ages. Il s'agit donc moins d'un monument unique que de l'empilement des vestiges de plusieurs époques au même endroit.
Je vous recommande à ce propos la lecture de l'article de Wikipedia qui illustre de manière structurée et détaillée l'histoire et les composantes de ce fabuleux site archéologique.


Stonehenge à l'aube (photo de Simon Wakefield)

Quand on vient de la 470, on est particulièrement attiré par le cercle extérieur constitué des pierres de Sarsen.

Le grand cercle de grès sarsen est constitué de trente monolithes érigés en un cromlech de trente-trois mètres de diamètre et surmontés de trente linteaux.

Remarquez qu'on retrouve dans Sarsen, les premières lettres de Ars-en-ré.
L'étymologie de Sarsen est également intéressante puisqu'elle proviendrait du terme Sarrasin notamment employé dans la chanson de Roland et souvent synonyme de Maure.



Le site Stonehenge vu du ciel (photo de Jason Hawkes)


A signaler également, la structure en pierre à cheval des pierres bleues qui résonne à la fois avec les visuels de la 780 et de la 600.


Maintenant, si la réflexion doit porter sur une valeur ajoutée de Stonehenge dans le jeu, il me semble que la particularité la plus intéressante est celle de la composante "astronomique" du site :

L'ouverture au nord-est de l'enceinte circulaire a suggéré une importance particulière prêtée aux points des solstices et des équinoxes. Par exemple, au solstice d'été, le 21 juin, le soleil passe près de la Heel Stone, et les premiers rayons du soleil brillent dans le fer à cheval, au centre du monument. 









mardi 1 juillet 2014

UN PARCOURS POSSIBLE (100ème article)

Je propose sur ce blog de nombreuses hypothèses mais si certaines peuvent cohabiter entre elles, d'autres sont bien sûr inconciliables car il n'y a qu'une vérité et elle est unique et exclusive.
Comme je l'avais annoncé en début d'année, je me propose aujourd'hui de livrer une perception plus personnelle de la chasse, une hypothèse globale au moins jusqu'en 420 qui tente d'interconnecter au mieux une sélection d'articles publiés sur ce site.
Parmi les hypothèses plausibles, il y a des choix à opérer qui conduisent à exclure des raisonnements séduisants et à retenir des solutions peut-être parfois moins originales mais plus en accord avec les réponses de l'auteur.
Pour ma part, je considère qu'il y a des solutions fortes, des points d'ancrage du jeu qui affleurent au milieu d'un océan d'hypothèses plus floues.
Prenez l'exemple d'Orval dans lequel il était possible de trouver la solution du Gardien de Pierre, solution intermédiaire de cette chasse sans connaître le chemin qui y menait. Ceci pour illustrer qu'il était possible de trouver le phare de Cordouan de manière isolée et que cela favorisait la découverte du raisonnement qui y menait par retro engineering.

Selon moi, les solutions fortes sont les suivantes :

- Bourges en 530
- le périmètre de la boussole (33 cm) en tant que valeur de la mesure

La ville de Laredo me semble une solution majeure. L'IS des trois habiles rendez-vous en mer Cantabrique rend cette interprétation incontournable.
Aussi, il me semble nécessaire de choisir l'hypothèse la plus crédible parmi celles qui s'appuient sur la solution Laredo, la théorie du miroir.


L'hypothèse qui s'articule le mieux avec la théorie du miroir est celle qui s'appuie sur Laredo pour aller vers Angers :

La meilleure manière d'obtenir Angers en 580 est selon moi celle qu'utilise le chercheur Rugbyyy :

Sur le segment Laredo-Angers, l'île de Ré et la solution Ars-en-Ré semble le meilleur candidat :

Il reste qu'en 600, il y a également selon moi une solution forte, une ancre qui ne fait aucun doute, il s'agit de la solution NIEPCE de Grillon :

La solution la plus en accord avec Ars-en-Ré et Niepce est celle de l'arche de Noé qui s'appuie sur la piste Etain et qui mène à la solution du Petit Paris, spirale à quatre centres la plus crédible :
Le choix le plus difficile pour moi, c'est de conserver Carignan en tant que 2424 du jeu alors que je préfère largement Agen mais que je ne parviens pas pour le moment à unifier le reste de mes hypothèses avec cette solution ponctuelle.

A partir de là, la solution de Jouy-le-Châtel offre une passerelle idéale avec la piste Châtel de Delphinus :


Cette hypothèse de solution générale imprime des choix forts :
- Bourges comme solution classique mais l'hypothèse du miroir tournant sur Bourges comme concept d'Ouverture
- Laredo comme point fort d'où vient la Lumière
On peut voir Laredo comme un foyer secondaire (comme s'il y avait également un miroir sur Laredo) et l'île de comme véritable lumière du jeu.
Les ténèbres resplendissent en 600 pour signifier l'île de Ré comme solution centrale de cette énigme avec l'Arche de Noé (parc ornithologique de l'île), navire noir perché et Ars-en-Ré, intersection de Laredo-Angers comme solutions périphériques.
Niepce assure la jonction entre Angers et Ars-en-Ré :
- Angers ---> Ars-en-G(auche) <--NIEPCE--> Ars-en-D(roite) = Ars-en-Ré

La Droite Connue Avant DCA s'impose alors logiquement :
Gérardmer ---> Étain ---> Carignan
L'orthogonale induite est donc :
Carignan ---> Épernay ---> Petit PARIS
- Petit Paris (Jouy-le-Châtel) fait de Paris la spirale à quatre centres du jeu.
- Châtel qui "répond" à Jouy-le-Châtel est le point de chute de la flèche d'Apollon. (hypothèse de Delphinus)





dimanche 1 juin 2014

L'ARGO


Argô Navis, la constellation du Navire


Parmi les interprétations de la fameuse phrase de la 600 La clef se cache sur un navire noir perché, on peut évoquer celle qui considère la constellation du Navire perché dans la nuit céleste, Argô Navis.
Si le navire noir perché correspond à la constellation du Navire alors la clef pourrait être son nom : ARGÔ
Notons que la chasse de Malbrouck s'appuyait sur les argonautes, les fameux héros grecs commandés par Jason et qui voguaient donc sur l'Argo.
Si la clef du navire, Argo, fait resplendir la lumière et dans l'hypothèse particulière où la lumière du jeu est la Garonne alors il est troublant de constater que :
GARONNE est l'anagramme de ARGONNE
A noter également la lumière orange du visuel, or ORANGE contient toutes les lettres de Garonne et Argonne. Orange, c'est aussi la couleur de la tête de chouette de la 600.

L’Argonne est une région française s'étendant sur les départements de la Marne, des Ardennes et de la Meuse, à l'est du bassin parisien. L'Argonne est une région de forêt et d'étangs. La principale localité de l'Argonne est Sainte-Menehould. (Source Wikipedia)

Dans un autre registre et dans la perspective où la clef se cache, on peut aussi considérer que la clef est moins évidente que la dénomination du navire. Dans ce cas, il pourrait s'agir de l'un des argonautes présents sur le navire.
Difficile également de ne pas rappeler le nom du sous-marin de la Cité des Sciences à Paris puisqu'il se nomme ARGONAUTE S636.


Le sous-marin Argonaute S636


L'argonaute est également un molusque céphalopode. Les argonautes femelles possèdent une coquille qui ressemble à celle du visuel de la 560.



jeudi 1 mai 2014

UNE SPIRALE A QUATRE CENTRES TRACEE




Finalement, je vais aborder une hypothèse que je m'étais jusque-là refusé à évoquer : la spirale à quatre centres tracée.
Lors de mon sondage sur la spirale, vous étiez tout de même 14% à vous exprimer en faveur de la spirale aussi ai-je décidé de proposer une hypothèse de spirale tracée.

Il y a sans doute autant de spirales tracées que de traceurs cependant, il y a des idées communes à différents chercheurs comme Draz l'armateur ou Crazy Horse.
L'idée est de mesurer les 560.606 mesures sur l'enroulement de la spirale tracée et d'effectuer un tour complet.

Si je considère que les 4 centres de la spirales forment un carré de côté R alors la longueur d'un tour de spirale correspond à :
PIxRx(1+2+3+4)/2=5PIR=185 km 
(A noter que 5PIR se prononce Saint-Pierre ou Cinq pierres et qu'il y aurait là matière à astuce vectrice d'une information complémentaire)


d'où R=11,77 km et 2424-fin de la spirale=47 km
Si on considère que 2424 correspond à la ville d'Agen et que la droite préexistante correspond au segment Roncevaux-Rocamadour alors on peut obtenir le schéma suivant :


 Roncevaux-Rocamadour est la DCA



SI on zoome sur la figure, on constate que la spirale se termine précisément sur la ville de Beaumont-de-Lomagne.



La spirale s'initie à Agen et termine à Beaumont-de-Lomagne


 


Le mathématicien Pierre de Fermat y est né et il a même une statue sur une place là-bas or Fermat s'était intéressé aux spirales (notamment à la spirale qui porte maintenant son nom)


 


Dernier théorème de Fermat



mardi 1 avril 2014

LA PISTE DES RELIQUAIRES


La piste des reliquaires s'initie avec le A de "A Roncevaux" qui désigne le A de Charlemagne, le reliquaire de l'abbaye de Conques, ville de Conques située plein sud par rapport à Bourges.

Le A correspondrait au A de Charlemagne qui réside dans l'abbaye Sainte-Foy de Conques (plein sud par rapport à Bourges)


A de Charlemagne



A Roncevaux se traduit donc par Conques Roncevaux.
Le chemin emprunté pour se rendre à Roncevaux est donc fatalement la voie du Puy-en-Velay ou via Podiensis.





Roncevaux mène à un autre reliquaire : le cor de Roland




A noter que la via Podiensis passe par la ville de Toulouse et que c'est au musée Paul Dupuy à Toulouse que l'on peut trouver un Cor de Roland.
Si on continue sur le chemin de Compostelle, on aboutit au col de Roncevaux.

Parvenu au col de Roncevaux, nous devons voir la lumière par l'ouverture et je vous propose de suivre une ligne qui n'est pas rectiligne, le seul chemin de Compostelle qui passe par Bourges : la via Lemovicensis.
Le chemin de Vézelay se prolonge au-delà de Vézelay jusqu'à la ville de Reims.



Roncevaux-Bourges-Reims





L'énigme 580 suggère une transition musicale idéalement offerte par l'abbaye Saint Rémi de Reims.
Cette abbaye renferme un reliquaire qui est un fondement de la monarchie française : La Sainte Ampoule.


L'abbaye Saint Rémi de Reims
RELIQUAIRE DE LA SAINTE AMPOULE
ORFEVRERIE DE JEAN-CHARLES CAHIER
VERMEIL, CRISTAL, EMERAUDES ET RUBIS – 1822
Un jour de Noël à la fin du Ve siècle, Clovis, le chef des Francs, se fait baptiser à Reims par l’évêque Remi. Or, la légende raconte que la foule était si nombreuse que c’est une
colombe, symbole du Saint Esprit dans la Bible, qui apporta à l’évêque la fiole de chrême ou huile consacrée nécessaire à l’onction du baptême : la Sainte Ampoule.
L’archevêque de Reims du IXe siècle, Hincmar, croit reconnaître cette fiole miraculeuse dans une ampoule d’aromates probablement oubliée par les embaumeurs dans le sarcophage de Saint Remi lorsqu’il fit le déplacement de ses reliques en 852. Ainsi, la cathédrale de Reims devint le lieu du sacre des rois de France avec l’huile de la Sainte Ampoule qui était conservée à l’abbaye de Saint Remi. Lors de la Révolution, le 7 octobre 1793, le conventionnel Rühl la brisa place Royale mais des parcelles furent récupérées. Lors de la Restauration, commande fut passée à l’orfèvre Cahier pour réaliser un nouveau reliquaire pour conserver cette nouvelle Sainte Ampoule. Elle servira, une dernière fois, pour le sacre de Charles X le 29 mai 1825. Elle se trouve dans le réceptacle situé sous la colombe du sommet.

(Source:  pdf des monuments nationaux )


Le reliquaire de la Sainte ampoule de Reims


Notons que l'Abbaye Saint Rémi de Reims peut s'écrire comme la concaténation des lettres musicales de la 580 : ABIDE (abbaye rémi)


samedi 1 mars 2014

LES MESURES DU METRE





Cette mesure du mètre est défendue par différents chercheurs comme Eljackez, dede49 ou Dom Tom.
C’est une mesure qui existe, qui n'a pas été inventée par l'auteur, et qui est susceptible de prendre plusieurs valeurs.
L'énigme 780 pourrait représenter une photographie du périple de Delambre et Méchain, les deux savants chargés de mesurer la portion d’arc de méridien entre Dunkerque et Barcelone.
L'hypothèse de cette mesure s'appuie sur la définition originelle du mètre en tant que mesure :

Le mètre fut officiellement défini pour la première fois en 1791 par l'Académie des sciences comme étant la dix-millionième partie d'un quart de méridien terrestre. Pour connaître exactement cette distance, la loi du 26 mars 1791 envoie des arpenteurs pour mesurer le méridien entre Dunkerque et Barcelone.
(source Wikipedia)

Autrement dit la longueur d'un cercle méridien terrestre est égale à 40.000.000 m soit 40.000 km.
Mais, par le méga, c'est un million de fois moins
(Mu = 40 ---> la 40 millionième fraction du méridien équivaut au mètre)

Circonférence(Terre) = 2PIR(Terre) = 40.000.000 mètre terrestre

Par extension, on peut donc définir le mètre sur n'importe quelle planète

Circonférence(Planète) = 2PIR(planète) = 40.000.000 mètre planétaire

On peut donc définir un mètre planétaire pour chaque planète en fonction de notre mètre terrestre :

Mètre de la planète = Rayon de la planète /  Rayon de la terre


L'énigme 420 fournit les données astronomiques qui suggèrent l'utilisation des mètres des planètes du système solaire.

Rayon de la Terre = 6.378 km

Rayon de Neptune = 24.764 km
Rayon de Mercure = 2.439 km
Rayon du Soleil = 696.000 km
Rayon de Vénus = 6.051 km
Rayon d'Uranus = 25 362 km
Rayon de Saturne = 58232 km

On peut donc en déduire le mètre de chaque planète :

mètre neptunien = 3,883 m
mètre mercurien = 0,3824 m
mètre solaire = 109 m
mètre vénusien = 0,949 m
mètre uranien = 3,976 
mètre saturnien = 9,13 m

Mais comment savoir quel mètre planétaire employer ?


Dans le conte philosophique Micromégas (codé par les allitérations en m dans la 500), le géant de Sirius a pour compagnon un habitant de Saturne.

En 420, Apollon, dieu du soleil pourrait inciter à l'emploi du mètre solaire ce qui expliquerait pourquoi il serait important que ce soit lui qui compte :
De là, il (Apollon, dieu du Soleil) comptera 1969,697 mesures vers le zénith.

En 560, les deux aides de Neptune pourrait désigner le double-mètre neptunien.
Par deux fois Neptune viendra à ton secours

A noter que cette hypothèse n'est pas forcément exclusive du périmètre de la boussole de 0,33 m. La mesure pourrait être 0,33 m mais l'astuce résiderait dans une variation de la valeur du mètre en fonction de la planète considérée.

samedi 1 février 2014

LA THEORIE DU MIROIR




L'hypothèse du miroir redéfinit en profondeur le concept d'Ouverture.

Max Valentin aimait bien les procédés d'inversion optique qui lui permettaient de rajouter un étage de complexité à ses énigmes. Se souvenir notamment d'Orval à ce sujet :

La phrase Pour tes yeux, l'est est l'ouest "suggérait au lecteur que le parcours qu'il devait effectuer avait été inversé. Cette représentation mentale inversée de la France devait être projeté virtuellement sur l'échiquier de la table. L’échiquier était partiellement caché par une carafe et deux verres, afin d'inciter le lecteur à ne considérer que ce qu'il voyait dans le miroir."
(Extrait des solutions du Trésor d'Orval
 

Je ne traiterai pas des symétries avec les visuels telles que développées par des chercheurs comme Kix ou Napo, par exemple.
Je m'inscris davantage dans des trajets optiques comme ceux évoqués par Fanfan ou Diego.
Cet article livre une variante d'une hypothèse de construction géométrique du chercheur Fanfan évoquée ici.

Commençons par parler du miroir sur l'Ouverture.
Où se cache-t-il ?

Pour trouver mon tout, il suffit d'être sage ... comme une image, ce qui signifie que le Tout n'est pas Bourges mais le reflet de Bourges.
La Vérité, en vérité serait donc la Vérité reflétée dans un miroir, un miroir placé sur Bourges.


Les lois de réflexion de Descartes définissent les principes géométriques de réflexion et de réfraction des rayons lumineux. Nous allons considérer l'hypothèse la plus simple, celle d'une réflexion totale sur une surface réfléchissante.

Pour ce faire, je m'appuie sur les hypothèses de plusieurs chercheurs :
- Le 3371 de Don Luis qui désigne le Pico Posets, tout alphanumérique de la 470
- Le coeur de Roland de Simaëlll qui désigne la ville de Laon
- le miroir et le principe de réflexion totale défendu notamment par Fanfan


Le principe de réflexion totale est simple dès lors qu'on connait l'emplacement de la surface réfléchissante et son orientation. Une réflexion totale se définit par une valeur de l'angle du rayon incident équivalente à la valeur de l'angle du rayon réfléchi soit  Θ1=Θ2
Dit autrement, la normale est la bissectrice des rayons incidents et réfléchis.




Nous connaissons les données de destination à savoir un rayon lumineux qui arrive sur Pico Posets. Pour remonter le trajet optique, nous allons faire comme si la source lumineuse était le Pico Posets.

- Le rayon incident est issu de Pico Posets et traverse Bourges jusqu'à LAON (C'est la flèche qui vise alors le cœur de ROLAND)
- On interpose un miroir qu'on place sur la ville de Bourges.
Le miroir est placé sur Bourges et son orientation est définie par rapport à la normale au point d'incidence qui correspond au segment Roncevaux-Bourges.
L'épée est plantée à Roncevaux, elle symbolise la normale Bourges-Roncevaux et la garde de l'épée nous donne l'orientation du miroir de Bourges.
- L'angle du rayon incident par rapport à Roncevaux-Bourges est 16,2 °
- On trace donc le rayon réfléchi issu de Bourges faisant un angle de 16,2° par rapport à Bourges-Roncevaux.
- On trace également une droite issue de Pico Posets et passant par le col de Roncevaux : ce trait coupe le rayon réfléchi en Laredo.



Du Pico Posets, je vois la lumière de Laredo réfléchie par le miroir de Bourges.

Note : Nous remontons un chemin optique puisque nous connaissons l'aboutissement du rayon lumineux (Pico Posets, l'endroit d'où on voit la lumière) en passant par le miroir de Bourges jusqu'à la source lumineuse (Laredo).
Si nous rétablissons le sens, nous avons le rayon incident issu de la source lumineuse Laredo qui est réfléchi sur le miroir de Bourges et notre rayon réfléchi qui aboutit au Pico Posets, l'endroit où nous voyons la lumière.
On a une trajectoire brisée au niveau géographique mais un alignement optique parfait. (A partir du Pico Posets, je vois Laredo dans le miroir de Bourges)
 


vendredi 10 janvier 2014

LE BON ROI





Je retranscris ici une hypothèse proposée par le chercheur Rugbyyy sur le site des Sans-Hulotte. La contribution originale est accessible ici.

A l'issue du décodage musical de la 580 (via le code de remplacement classique A=1), on obtient le résultat suivant :

BOURGES vaudra 1
CHERBOURG vaudra 2
DIEPPE vaudra 3
EPERNAY vaudra 4
FORBACH vaudra 5
GERARDMER vaudra 6
HERICOURT vaudra 7
ISSOIRE vaudra 8
JARNAC vaudra 9
ANGERS vaudra 0

L'idée du chercheur Rugbyyy, c'est de considérer le code A=1 comme bijectif donc 1=A, 2=B, 3=C, ... et 9=J
Autrement dit, il faut également associer les chiffres à leurs lettres respectives
Seul 0 (zéro) reste invariant puisqu'associé à aucune lettre.

BOURGES vaudra A
CHERBOURG vaudra B
DIEPPE vaudra C
EPERNAY vaudra D
FORBACH vaudra E
GERARDMER vaudra F
HERICOURT vaudra G
ISSOIRE vaudra H
JARNAC vaudra I
ANGERS vaudra

Ensuite, il applique immédiatement cette nouvelle correspondance alphabétique (B=A, C=B, ... et J=I, A=0) sur la chaîne des lettres :

AOURFDS
BGDRAOURF
CHDPPD
DPDRN0Y
EORA0BG
FDR0RMDR
GDRHBOURT
HSSOHRD
I0RN0B
BNFDRS

On remarque que l’occurrence qui correspond à JARNAC donne I0RN0B qui donne en lecture de droite à gauche le mot B0NR0I

On comprend alors pourquoi la ville d'Angers vient après celle de Jarnac puisqu’elle permet de compléter la solution obtenue :
B0NR0I
ANGERS


René d'Anjou, ou René Ier d'Anjou, ou encore René Ier de Naples ou René de Sicile, surnommé par ses sujets provençaux le « Bon Roi René » (né le 16 janvier 1409 à Angers - mort le 10 juillet 1480 à Aix-en-Provence)                    
(Source Wikipedia)


A noter que Max Valentin a déjà utilisé le Roi René dans la solution du Trésor d'Angers. Au cas particulier, la statue du roi René était une solution majeure indispensable pour la résolution du cryptogramme final de cette chasse :



[...] la statue du Roi René … par David d’Angers.

Cette œuvre dressée sur piédestal se trouve entre l’église Saint-Laud et le château, juste en face de l’Office de Tourisme [...]. Douze statuettes de personnages célèbres de l’Anjou figurent dans autant de niches creusées dans le piédestal, sous la statue du Roi René : c’est le bas qu’il fallait garder («garderez le bas»). A noter que les plâtres de ces statuettes sont exposés à l’entrée de la galerie David d’Angers.

Les inscriptions figurant sous les statuettes, relevées dans le bon ordre, donnaient la grille du décryptage final. Le chercheur pouvait les considérer dans le sens des aiguilles d’une montre, où dans le sens contraire. S’il choisissait la seconde solution, il n’arrivait à rien et devait recommencer sa tentative de décryptage «dans le bon sens», soit le sens des aiguilles d’une montre. En commençant par les femmes (puisqu’il fallait «être galant»), il obtenait l’énumération suivante : 1425 MARGUERITE D’ANJOU REINE D’ANGLETERRE ; 1433 JEANNE DE LAVAL 2ème FEMME DE RENE 1498 ; 1410 ISABELLE DE LORRAINE 1er (ou plus logiquement 1ère. L’inscription est illisible, mais cela était sans conséquence pour le jeu, comme nous allons le voir) FEMME DE RENE 1453 ; 1339 LOUIS 1er DUC D’ANJOU 1384 ; 1220 CHARLES D’ANJOU ROI DE SICILE 1285 ; PHILIPPE AUGUSTE REUNIT L’ANJOU A LA COURONNE 1203 ; XIIème SIECLE HENRI II PLANTAGENET HOSPICE D’ANGERS 1189 ; FOULQUES V ROI DE JERUSALEM 1142 ; NE AU Xème SIECLE FOULQUES NERA MORT EN 1040 ; ROBERT LE FORT VAINQUEUR DES NORMANDS BRISSARTHE IX SIECLE ; ROLAND 1er COMTE D’ANJOU RONCEVAULX 778 ; DUMNACUS DEFENSE DES ANDES AN 48 AV JSC

(Source : solutions officielles sur le site de Patrice)


Notons que l'inscription qui concerne Roland établit une passerelle entre la 470 et la 780.

Max Valentin aime bien le roi René puisqu'il intervient aussi dans la chasse MSN, Le Trésor venu du futur :

Ce qu’ils veulent, ce sont les pièces d’or, mais je jure qu’ils ne les auront pas. Je vais essayer de retourner à la capsule pour y enfermer le métanalyseur et ce mémotex. Puis j’irai me cacher dans les fourrés jusqu’à l’heure du retour, la nuit prochaine, et je tâcherai de sauter à bord juste avant le rappel de la capsule. Si j’échoue, envoyez-moi une autre capsule un jour. J’ai caché les pièces dans la forêt de Chandelais, entre les racines d’un vieil arbre déjà à moitié pourri. Cet arbre se trouve sur le côté droit du chemin allant du carrefour du Roi René au carrefour Napoléon, à quelques pas du carrefour du Roi René. Vous ne pouvez pas le manquer. Il y a un crétin parmi vous, et c’est à cause de lui que je suis bloqué ici. Chubby.
(Source : solutions officielles sur le site de Monglane)










mercredi 1 janvier 2014

BONNE ANNEE 2014 !

Une chouette lapone du parc de Clères


J'ai consacré l'année 2013 à évoquer des hypothèses de raisonnements qui concernaient l'énigme 420. L'année 2013 s'est d'ailleurs terminée par la publication des résultats du sondage relatif au point de chute de la flèche d'Apollon.
Je ne compte pas embrayer immédiatement sur l'énigme 560 pour la bonne raison qu'il y a un certain nombre de développements que je n'ai pas encore abordés soit parce qu'il s'agit d'oublis ponctuels de ma part, soit parce qu'il s'agit d'hypothèses transverses que je ne pouvais pas aisément insérer.
J'évoquerai donc dans les mois qui viennent des hypothèses qui concerneront ponctuellement certaines énigmes et d'autres impactant des concepts fondamentaux comme la compréhension de la Lumière, de la Mesure ou de l'Ouverture et qui bouleverseront donc en profondeur la lecture classique des énigmes.
Au niveau du rythme de publication, je garderai l'habitude d'une publication minimum le premier de chaque mois et une fréquence commune de 2 articles mensuels.
Les lecteurs les plus attentifs auront remarqué que nous approchons du 100ème article (celui-ci est le 93ème). J'aimerais que cet article soit un petit peu spécial et j'ai donc pensé à 2 possibilités. 
La première - celle qui m'arrangerait - serait que je déterre la chouette de bronze. Un article de cette nature serait sans doute le plus percutant et le plus susceptible de convenir à un 100ème article digne du Marvinblog.
Au cas bien improbable où un événement contraire empêcherait la réalisation de la 1ère possibilité, j'ai tout de même songé à une alternative.
Vous l'aurez remarqué, j'aborde des hypothèses qui sont parfois exclusives entre elles. Mon idée, c'est moins d'imposer ma vision générale des énigmes que de proposer des fiches d'hypothèses que chaque chouetteur peut interconnecter comme bon lui semble. Quand je propose une dizaine d'hypothèses de spirales, il est évident que j'adopte un ton de neutralité pour défendre chacune d'entre elles ce qui ne m'empêche bien sûr pas d'avoir un avis personnel tranché.
Et bien, pour la 100ème, je proposerai ma propre vision des énigmes en reliant certaines hypothèses entre elles jusqu'en 420.

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter à tous une excellente année 2014 !


Très amicalement,
Marvinclay