samedi 1 décembre 2012

COMPLEMENTS SUR NIEPCE

Il n'existe pas beaucoup de certitudes dans ce jeu et ce d'autant moins qu'il faut également grandement se méfier des prétendus incassables comme l'interprétation de 2424 qui donne Carignan qui est plausible mais très loin d'être certaine à la lueur d'un décryptage alternatif comme Agen.

Pourtant, malgré les doutes légitimes que l'on peut concevoir vis à vis de telle ou telle hypothèse,  j'ai l'intime conviction que le décodage de Niépce en 600 est une solution fiable et donc une ancre solide à laquelle nous pouvons nous fier.

Aussi, m’apparaît-il comme tout aussi indispensable de creuser toutes les possibilités qui permettent d'exploiter Niépce en 600.

  • J'ai évoqué ici l'hypothèse de Grillon ainsi qu'une interprétation qui menait à la Victoire de Samothrace du Musée du Louvre via Nicéphore, le prénom de Nièpce.

  • Dans l'hypothèse Étain, l'arche de Noé est recouverte de bitume de Judée, ce même bitume de Judée utilisé par Nicéphore Niépce sur une planche d'étain pour fixer la première photographie.

  • Dans l'hypothèse Ars-en-?, où le point d'interrogation peut être remplacé par les notes de musique, je reprenais une idée d'Alabastrum qui permettait de passer d'Ars-en-G (anagramme d'Angers) à Ars-en-D via le principe d'inversion photographique :
    •  Angers = Ars-en-G(auche) -- NIEPCE --> Ars-en-D(roite) = Ars-en-     
    • Or le segment Laredo-Angers passe précisément par la ville d'Ars-en-Ré


Dans cette optique de recherche transversale de solutions potentielles liées à Niépce, je reproduis également un article que j'avais publié sur le site des Sans-Hulotte consacré au code secret de la correspondance entre Daguerre et Niépce. Il y a peu de chance pour que ce code ait été utilisé par Max Valentin mais il me semble tout de me intéressant de l'évoquer ici :



Fichier:Plaque Niepce.jpg
Plaque en façade de la maison natale de Niépce
Code secret de la correspondance entre Daguerre et Niepce


Afin de protéger le secret de la photographie, Daguerre et Niépce ont naguère eu recours à un code chiffré pour identifier les substances.
Un chercheur avait évoqué ce code en signifiant qu'il en ignorait la plupart des occurrences.
Dans le contexte du décryptage de Grillon en 600 qui donne NIEPCE, il m'a semblé intéressant d'effectuer cette recherche en croisant différentes sources sur Internet.

note : j'ai laissé les fautes d'orthographes dont je vous avoue ignorer s'il s'agit de fautes originales ou du vieux français (ex: oxide au lieu d'oxyde)


Ino Ukoziak m'avait fait remarquer que j'avais omis le numéro 101 (Sulfure) que j'ai donc rajouté par rapport à la liste publiée sur les Sans-Hulotte.




  • 1 = huile essencielle de lavande
  • 2 = huile de pétrole blanche
  • 3 = alcool
  • 4 = eau
  • 5 = bitume de judée
  • 6 = sandaracque
  • 7 = Mastic en larmes
  • 8 = Laque platte
  • 9 = Cire vierge
  • 10 = Copal
  • 11 = Noir d'ivoire
  • 12 = Noir de fumée
  • 13 = la chambre noire
  • 14 = Jour
  • 15 = Action solaire sur les corps
  • 16 = Verre blanc
  • 17 = Verre noir
  • 18 = Argent poli
  • 19 = Argent Maté
  • 20 = Iode
  • 21 = Dissolvant
  • 22 = Lavage
  • 23 = Asphalte blanc
  • 24 = feu
  • 25 = Plaque de fer au feu
  • 26 = la chaleur
  • 27 = Température
  • 28 = froid
  • 29 = les gravures
  • 30 = nature
  • 31 = pierre lithographique
  • 32 = Marbre noir
  • 33 = Cuivre
  • 34 = Planche d'acier
  • 35 = Fluide électrique
  • 36 = Calorique
  • 37 = Orage
  • 38 = Air
  • 39 = Humidité
  • 40 = Clair
  • 41 = Sec
  • 42 = Temps
  • 43 = Pile de Volta
  • 44 = Huile animale de Dippel
  • 45 = le vernis
  • 46 = Lumière
  • 47 = Volatilité
  • 48 = Essence de térébenthine
  • 49 = Flacon à l'éméril
  • 50 = Acide
  • 51 = Rectification
  • 52 = Blanc
  • 53 = Distillation
  • 54 = Sucre
  • 55 = Evaporation
  • 56 = Soleil
  • 57 = Molécules
  • 58 = Camphre
  • 59 = acide subérique
  • 60 = Naphte
  • 61 = Naphtaline
  • 62 = Noir
  • 63 = Gaz acide muriatique oxygéné
  • 64 = sublimation
  • 65 = Gaz acide muriatique
  • 66 = Ether sulfurique
  • 67 = R. élémi
  • 68 = R. animé
  • 69 = Poix
  • 70 = Résine
  • 71 = Poix de Bourgogne
  • 72 = Goudron
  • 73 = Acide sulfurique
  • 74 = Acide nitrique
  • 75 = Phosphore
  • 76 = Electrisation de la planche par la résine en poudre
  • 77 = Bain de sable
  • 78 = Thérébentine de Venise
  • 79 = Broyer la résine sur la glace
  • 80 = Carboniser
  • 81 = Décarboniser
  • 82 = Tampon de coton
  • 83 = Tampon de peau
  • 84 = Colophane
  • 85 = Hydrogène
  • 86 = Oxygène
  • 87 = Machine pneumatique
  • 88 = Carbone
  • 89 = Oxide d'argent
  • 90 = Gaz
  • 91 = Absorption
  • 92 = Vide
  • 93 = Fumigation
  • 94 = Désoxidant
  • 95 = oxidation
  • 96 = Planche d'étain
  • 97 = Oxides métalliques
  • 98 = Alun
  • 99 = Sel commun
  • 100 = Réséda
  • 101 = Sulfure

9 commentaires:

  1. En ce qui concerne les certitudes, MV nous a dit clairement que le critère premier était le bon enchaînement des énigmes. Et de nous prévenir : si vous êtes bloqués, n’essayez pas de forcer, faites machine arrière !

    Or, il faut bien constater que, si séduisante soit-elle, la piste de Niepce est un cul-de-sac. Le code de Niepce est très intéressant, mais à quoi sert-il concrètement pour trouver, par exemple, la spirale ??? La lumière y est chiffrée 46. Moi qui suis un chaud partisan de la piste alphanumérique, je n’ai jamais rencontré ce chiffre 46. Tout au plus puis-je dire (si cela peut aider) que c’est 64 à l’envers, 47-1 ou 45+1 (45 est la somme des nombres de 0 à 9 qui suivent les 10 « vaudra »). C’est un peu faible au regard des autres coïncidences numériques que l’on peut découvrir dans les énigmes, et qui sont plus convaincantes parce que portant sur des nombres plus grands et donc moins « passe-partout ». Y a-t-il un rapprochement éclairant à faire avec l’IS 778 ? 778 + 46 = 824 et 778 – 46 = 732 ? Ces chiffres font-ils tilt ? Non !

    Par contre, je peux démontrer que la piste de Méduse permet d’avancer, aide à trouver la spirale et se prolonge sur plusieurs énigmes. Par exemple, lorsque Napoléon s’est cassé le bec, il est parti pour Rochefort avec l’idée de s’enfuir à bord de la frégate Saale. Quel autre navire/nef était à quai ce 8 juillet 1815 ? La Méduse ! Celle-là même qui, le 2 juillet 1816, soit 359 jours plus tard si je compte bien (559 – deux fois CENT), va faire naufrage sur les côtes de la Mauritanie (Mauri = Al-Mar en latin + TANIE = ETAIN), imprimant sa marque sur un banc de sable. Et justement, Rochefort est aligné avec Châtillon-sur-Seine (Méduse) et… Dabo, situé à 559 km d’un lieu de débarquement. On est très loin de Niepce et du bitume de Judée ! Mais on est en plein dans l’énigme. Et on ne s’étonne pas d’avoir ensuite une nouvelle énigme maritime, avec « Albion dans le dos ». La cohérence et la continuité sont manifestes.

    DL

    PS. Source : article La Méduse sur Wikipédia
    http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9duse_(bateau)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petite erreur ; ce n’est pas 359 jours, mais 360, puisque 1816 était une année bissextile et qu’il y avait donc 29 jours en février. Donc 560 (énigme suivante) – 200 jours. Dommage, mais quand, comme moi, on trouve (après l’avoir tracée) la spirale à Sainte-Hélène, à 185 km de Carignan sur une orthogonale passant par Etain, et que l’on constate que ce Ste-Hélène est aligné avec Vézelay et Rochefort, la piste reste éminemment convaincante…

      DL

      Supprimer
    2. Quand tu parles de cul-de-sac, je ne suis pas d'accord.
      A ce compte, le chercheur qui trouve Triboulet dans Orval parlera aussi de cul-de-sac tant qu'il n'aura pas fait le lien avec François Ier et les villes de son périple.
      Ce n'est pas parce qu'on n'a pas encore trouvé de passerelle cohérente que celle-ci n'existe pas. Je suis dans une approche où je considère que Niépce est une brique solide et fiable.
      Donc basiquement, je pose comme admis ce choix fort : CLEF = NIEPCE.
      A partir de ce point d'appui, je rappelle les informations et les hypothèses connues qui s'appuient sur cette brique.
      Je concède que je n'utilise pas le code de la correspondance Niépce/Daguerre mais j'en parle au cas où, à la lumière d'une révélation annexe, il serait susceptible de servir. Bref, je ne ferme aucune porte.

      Amicalement,
      Marvinclay


      Supprimer
  2. Tu as raison, pour ce qui est de l’aval. Le fait que Niepce ait conçu un moteur destiné à la propulsion d’un bateau rend la piste encore plus séduisante, et la date de sa naissance me parle (cf 1465, altitude du Puy de Dôme et 1665, fondation de la manufacture de miroirs qui deviendra St-Gobain). Mais en amont, cette piste semble surgie ex nihilo, sans que rien ne la préfigure dans les énigmes précédentes, si ce n’est une mention très générale de la lumière.

    Pour ce qui est de 3371, je prévois de publier un topo plus complet (peut-être dans mon miniblog sur le site des SH, s’il m’est encore ouvert). Je suis persuadé qu’avec la Chouette, MV a conçu une chasse extrêmement construite. Orval a été créé à la va-vite et beaucoup plus simplement. Du reste, Orval a été trouvé assez rapidement, alors que la Chouette...

    Amicalement - DL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'oublie pas que Niépce est aussi une solution de la Victoria.
      Il me semble donc improbable que le décodage Niepce soit le fruit du hasard.
      Par contre, Niépce est tellement associé à la photographie qu'il ne m'étonnerait nullement que Max ait pu rebondir sur une autre invention moins connue. Ce serait bien dans son style.

      Amicalement,
      Marvinclay

      Supprimer
  3. Je dois faire amende honorable. Je disais n’avoir jamais rencontré le chiffre 46 (= Lumière dans le code de Niépce). Mais en A=0, NIEPCE = 46 !!!

    La méthode de décryptage m’a toujours paru imparfaite, parce que le mot UN fait partie à la fois du texte crypté (UN NAVIRE NOIR PERCHE) et de la clé de cryptage (LA CLEF SE CACHE SUR UN).

    Mais, à bien y réfléchir, ce cryptage est bigrement intéressant. Et voici pourquoi :

    Il y a, de toute évidence, un rapprochement à faire entre les deux membres de phrase
    Se CaCHe SUR uN NaVIRe NOIr PErCHe
    aux limites de l’ETERNITE se cache
    (présence des mots « se cache » / présence d’un E accentué / présence de lettres capitales / même nombre de lettres).

    Dans la charade, le E se trouve aux limites du mot ETERNITE. Or, le décryptage de NIePCe consiste précisément à retenir la lettre finale de chaque mot du texte clé ! Et cette fois, seuls les E ne sont pas en capitales.

    J’y vois bien sûr une confirmation de ma théorie concernant la collecte des reliquats. Et de ma conviction que les énigmes de la chouette sont d’une ingéniosité redoutable.

    Amicalement – DL

    PS. Le double emploi de UN me fait penser à « Sans dévier d’U Npouce tire UN trait » (« Et TU ne regretteras pas ce que TU as fait »)... C’est d’autant plus frappant, que c’est le pouce qui tient la clef de la 600.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans mon PS ci-dessus, je voulais faire ressortir le fait que les lettres de NIEPCE se trouvaient dans "uN PouCE tIrE un"...

      DL

      Supprimer
    2. Non, UN ne fait pas partie de la clef, DL.
      La clef 24253 (LA CLEF SE CACHE SUR) s'applique circulairement (24253 24253 24253 ...) sur la chaîne de caractère (UNNAVIRENOIRPERCHE) jusqu'à extinction de la chaîne.

      Je suis plutôt d'accord sur les autres remarques et notamment sur la pertinence des mots CACHE et POUCE qui permettent d'effectuer des passerelles avec les énigmes 530 et 560 même si je n'ai rien de convaincant à en dire.

      Amicalement,
      Marvinclay

      Supprimer
    3. Je t'invite à aller voir le fil que j'ai créé dans mon mini-blog chez les Sans-Hulotte sous le titre "Vous avez dit Niepce ?", et notamment le curieux décryptage que je fais sur le même principe en rapprochant "Sur un navire noir perché" et "Aux limites de l'ETERNITE" (rapprochement imposé par la répétition des mots "se cache").

      Amicalement - DL

      Supprimer