vendredi 2 décembre 2016

Par deux fois, Neptune viendra à ton secours

Traversée de deux étendues d'eau

Neptune étant le dieu romain de la mer, l'interprétation la plus courante de cette phrase consiste à considérer le franchissement successif de deux étendues d'eau (mer, fleuve, rivière ou lac)
Cette interprétation accrédite un parcours sur la carte 989 en accord avec le visuel de l'énigme 560 qui figure un crayon qui fend les eaux.
D'emblée, il semble qu'il faille rejeter les rivières car autrement, nous n'irions pas bien loin, très vite interrompus par les affluents de la Douve, de la Vire et de la Sée dans le seul département de la Manche.
La Douve se jette dans la mer. Il s'agit donc d'un fleuve côtier. S'il s'agit de rejeter la Douve comme aide de Neptune, difficile de prendre en compte des fleuves de plus grande dimension sous prétexte d'une plus grande largeur, longueur ou d'un plus grand débit.
Cela dit, il nous reste les mers, les océans, les estuaires et les lacs ce qui nous laisse un champ des possibles trajectoires qui reste très large.

Neptune
Une autre possibilité - qui n'est pas forcément incompatible avec la première - serait que Neptune puisse désigner un ou deux lieux précis.

3 exemples pour illustrer une telle hypothèse :

- La ville de Nantes

La devise de la ville de Nantes telle qu'on peut la lire sur les armoiries de la ville est :
Favet Neptunus Eunti (Que Neptune favorise le voyageur)

La ville de Nantes pourrait donc désigner l'une des deux aides de Neptune.

- La statue de Neptune

Il en existe sans doute de nombreuses mais je citerai une des plus connues à savoir celle du bassin de Neptune dans le Château de Versailles.



Versailles est l'exemple d'un lieu qui pourrait donc désigner une aide de Neptune tout en étant très éloigné d'un océan, de la mer ou d'un lac.


- Le phare de Cordouan

Le phare de Cordouan


A l'intérieur du phare de Cordouan existe une plaque gravée qui contient ces mots :
... et du mutin Neptun(e) la tempeste et l'orage O trois et quatre fois ...

On notera le parallèle entre Par deux fois, Neptune et Neptun ... trois ou quatre fois.

L'inscription de Neptune

Dans le même esprit, La plaque et par extension le phare de Cordouan pourrait désigner une aide de Neptune.


Autant d'exemples qui illustrent que les aides de Neptunes ne se réduisent pas forcément au franchissement de deux étendues aquatiques.

mercredi 31 août 2016

MAIS APPRETE-TOI A MARCHER SUR LES EAUX

Cette nouvelle strophe de la 560 est intimement liée à la strophe précédente :

NE T'ATTARDE PAS, NE DEMANDE PAS TON RESTE /
MAIS APPRÊTE-TOI A MARCHER SUR LES EAUX

De nouveau, nous avons une phrase qui rentre en résonance avec la 420 :

Mais apprête-toi à marcher sur les eaux
Alors prête un arc à Apollon

Si l'on considère qu'il faille réutiliser l'arc d'Apollon alors l'une des interprétations consiste en la considération d'un arc de centre Cherbourg et de rayon celui utilisé en 420 (559 ou 297 km par exemple)


Beaucoup analysent le fait de marcher sur les eaux comme une invitation à tracer un trait qui va franchir une étendue d'eau (fleuve, lac, océan, etc ...) 
Cependant, on réduit alors cette phrase à une simple redondance par rapport à celle de l'aide de Neptune. Si on prend véritablement cette phrase au pied de la lettre, "marcher sur les eaux" pourrait simplement signifier marcher sur la chaîne "EAUX", c'est-à-dire traverser une commune qui contient cette chaîne de caractères.

Et là, on pense évidemment à toutes les stations thermales qui contiennent cette chaîne dans leur toponymie telles :
Challes-les-eaux (73)
Eaux-Bonnes (64)
Eaux-chaudes (64)
Saint-Amand-les-eaux (59)

Bref, la phrase pourrait indiquer une localité de ce type à traverser et donc indirectement définir une direction précise à partir de Carusburc.

La piste de Champeaux (CIEL)

Une autre interprétation est liée à l'hypothèse du cercle CIEL de Schlopsy et permet de pointer une ville particulière contenant la chaîne de caractère EAUX : Champeaux

La ville de Champeaux


CHAMPEAUX est en effet une commune d'Ile-et-Vilaine désignant également un général sous Napoléon dont le nom est gravé sur le pilier Ouest de l'Arc de Triomphe de l’Étoile. 


Le nom du général sur le pilier Ouest de l'arc de triomphe



Observons alors que le trait Cherbourg-Champeaux passe par la commune de LAMARQUE.



Lamarque

lundi 6 juin 2016

MOHAMMED ALI



Une légende de la boxe nous a quittés.

Ali n'était pas le plus gros puncheur du siècle. Même parmi les boxeurs poids-lourds de sa génération, on trouvait des Sonny Liston ou des Georges Foreman qui avaient obtenu davantage de victoires par KO.
Boxeur fier et orgueilleux, Ali ne pouvait cependant pas ignorer la supériorité de certains de ses adversaires et pourtant, Liston comme Foreman ou Joe Frazier ont du s'incliner devant lui.
On peut penser que ses facultés atypiques pour un boxeur lourd (rapidité, esquive, mobilité) ont pu largement compenser une faiblesse toute relative mais certaines confrontations comme le Rumble in the Jungle à Kinshasa où Ali a accepté de boxer en garde haute dans les cordes montrent que la principale qualité d'Ali était son intelligence.
Lors du combat au Zaïre, Il faut bien comprendre qu'Ali avait 32 ans, que Georges Foreman en avait 25 et sortait de 40 victoires dont 37 par KO avec, dans son tableau de chasse, des clients comme Ken Norton ou Joe Frazier qui avaient donné du fil à retordre à Ali mais qui n'avaient tenu que 2 rounds face à Big Georges.
Nous ne sommes pas dans un Rocky ; la victoire d'Ali était improbable et pourtant le miracle eut lieu. Beaucoup de victoires d'Ali se sont joués avant le premier round. Ses phrases de défi à l'encontre de ses adversaires participaient d'une déstabilisation psychologique qui se poursuivaient dans le match. 
Ali ayant étudié Georges Foreman et sachant qu'il avait rarement boxé au-delà du 5ème round élabora une stratégie d'usure visant à l'épuiser dans des coups dont la majorité moururent dans les gants d'Ali. Foreman pensait boxer une vieille gloire de la boxe qui devait s'écrouler au 2ème round mais, au lieu de cela, tombait sur un boxeur qui menait l'attaque sur le double front physique et psychologique dans une enceinte où toute la foule soutenait son adversaire. La victoire d'Ali fut bien une formidable victoire tactique avec le choix du seul scénario qui pouvait mener à la victoire parmi tous les scénarios de défaites possibles.

Des sportifs d'exception, il y en a eu dans de nombreuses disciplines mais rares sont les sportifs - et c'est encore plus vrai dans la boxe - qui risquent leur popularité en s'écartant de la sphère sportive pour s'exprimer dans la sphère politique sur des sujets controversés. Ali doit sa renommée légendaire à ses prises de position politiques au niveau extra-sportif qui ont fait de lui un symbole de la lutte raciale et une icône pour tous les afro-américains noirs. Il restera le boxeur qui refusa l'incorporation durant la guerre du Vietnam, choix qui lui valut une condamnation à 5 ans de prison.
Son nom restera lié aux leaders des mouvements anti-ségrégationnistes tels Malcolm X et Elijah Muhammad.

Cassius Clay était un boxeur d'exception mais c'est bien Mohammed Ali qui est devenu une légende.











dimanche 17 avril 2016

NE T'ATTARDE PAS, NE DEMANDE PAS TON RESTE

L'énigme 560 est probablement l'une des moins comprises pour la bonne raison qu'elle contient selon moi un nombre important de codages par allusion. J'entends par là, qu'elle intègre des codages qui sont plus subtils que des cryptogrammes massifs et voyants.
J'ai souvent défendu cette opinion d'une chasse davantage basée sur la dissimulation des codes que sur leur complexité.  Le plus élaboré des cryptogrammes tombera alors qu'on risque de ne jamais résoudre un code plus simple mais mieux caché et pour une raison simple : on ne trouve pas ce qu'on ne cherche pas.

Voilà pour moi un exemple type avec une phrase qui sous couvert d'une expression courante contient à coup sûr des ingrédients d'indices :
NE T'ATTARDE PAS, NE DEMANDE PAS TON RESTE

Notons déjà qu'en terme de sémantique, NE T'ATTARDE PAS est une allusion très claire au HÂTE-TOI de l'énigme précédente.

A l'issue de l'énigme antérieure, on nous disait de nous hâter pour trouver la flèche. Sincèrement, avait-on besoin d'une telle injonction pour le faire ?
Avons-nous attendu un Hâte-toi de trouver la spirale pour la chercher ?
Bien évidemment que non.
Aussi le Hâte-toi de trouver la flèche résonne-t-il comme un moyen simple et astucieux pour évoquer la flèche de la 420 en 560 sans la nommer. En première intention, on se dit que ce qui distingue la flèche de la 420, c'est probablement sa localisation. Il n'est donc pas déraisonnable de penser qu'il faille prendre à partir de Carusburc, la direction de la flèche d'Apollon. 

La meilleure hypothèse qui se prête à cette interprétation est CHÂTEL puisque le mot HÂTE est complaisamment inclus dans la ville induisant alors qu'il ne faille pas se préoccuper des lettres restantes C et L et ainsi s'explique le NE DEMANDE PAS TON RESTE.

On peut prolonger le raisonnement en tentant de faire parler ces lettres CL dont il n'échappera à personne qu'elles correspondent aux chiffres romains 100 et 50 qui nous donnent 150.
Ce nombre est à rapprocher des deux occurrences du mot PAS.

Le pas est une ancienne unité de longueur, en usage sous la Rome antique.
Il correspond à la distance parcourue par une enjambée (pas simple) ou – le plus souvent – deux (double pas).
  • Le pas simple (en latin gradus) valait 2,5 pieds, soit 75 centimètres environ.
  • Le double pas (en latin passus) valait 5 pieds, soit 150 centimètres environ.
Source Wikipedia

Notons que Max Valentin a déjà utilisé le pas pour la chasse de Malbrouck, et qu'il a choisi le pas grec et la valeur de 74 cm.
Pour aller dans le sens d'une telle valeur pour le pas, observons que les position des mots PAS dans la phrase NE T'ATTARDE PAS, NE DEMANDE PAS TON RESTE correspondent aux positions 4 et 7.

Pour finir avec les interprétations possibles de cette phrase, j'ai fréquemment évoqué les positions 4/7 correspondant aux emplacements des tirets dans certains mots tels arc-en-ciel.
Au cas particulier, on pense à une ville comme Ars-en-ré, déjà rencontrée dans certaines hypothèses et qui pourrait servir de direction à l'énigme 560.

dimanche 10 janvier 2016

CHERCHE L'OUVERTURE QUI REVELE LA LUMIERE CELESTE (PARTIE 3)

Cette interprétation de la phrase de la 560 s'appuie sur la théorie du miroir tournant. J'ai consacré un article entier sur cette hypothèse ici.
La principale idée de cette hypothèse, c'est qu'elle dissocie les alignement physiques (matérialisables par une ligne droite) des alignements optiques (matérialisables par des lignes brisées au niveau de l'emplacement d'un miroir).
Concrètement, lorsque je rencontre la phrase ("voir, par l'ouverture, la nef encalminée"), il s'agit d'un alignement optique à savoir que je vois la nef dans le miroir tournant placé sur la ville de Bourges.
Tandis que la phrase "tire un trait" correspond réellement à une ligne droite qui passe par Bourges sans être déviée par le miroir.
Dans cet esprit, lorsque je "cherche l'ouverture qui révèle la lumière céleste", je suis à Cherbourg et je regarde au loin dans le miroir de Bourges. Je le positionne (en le tournant sur son axe) jusqu'à ce que je puisse voir la lumière céleste.


Le miroir de Bourges positionné pour voir la Lumière céleste



Autrement dit, l'intérêt de cette manoeuvre, c'est évidemment le positionnement du miroir selon un certain angle. L'alignement optique (Cherbourg / Bourges / Lumière céleste) ne s'effectue que pour un angle précis du miroir. Une fois déterminé, le miroir est donc bloqué dans cette position pour tout le reste de l'énigme.
Le parcours s'effectue ensuite de Cherbourg en ligne droite jusqu'à la deuxième aide de Neptune. Au cours de cette deuxième aide, on voit la nef encalminée dans le miroir de Bourges. Ce n'est qu'à ce moment précis qu'on tire un trait qui relie la deuxième aide à Bourges, trait qui se prolonge au-delà dans la même direction. L'exemple illustre une lumière céleste à Dabo et une nef encalminée qui serait le ballon de Guebwiller. Le recherché serait dans cet exemple, quelque part sur le trait au-delà de Bourges dans le sud-est de la France.


Pour résumer, nous avons donc les deux alignements suivants à la fin de l'énigme 560 :

Fin 2ème aide de Neptune ---> Miroir de Bourges ---> Nef encalminée (alignement optique)
Fin 2ème aide ---> Bourges ---> Là de la 650 (alignement géographique)


Je profite de cet article pour souhaiter à tous les lecteurs de ce blog une excellente année 2016 !



samedi 28 novembre 2015

CHERCHE L'OUVERTURE QUI REVELE LA LUMIERE CELESTE (PARTIE 2)

Dans l'article précédent du mois d'août, je me suis intéressé principalement à la lumière céleste suivant qu'elle puisse être ponctuelle ou zonale.
Pour autant, je suis resté dans une approche classique de l'ouverture, à savoir un point sur la carte correspondant grosso modo au centre de la ville de Bourges.

Cependant, il existe des interprétations bien plus originales de l'ouverture qu'il convient d'explorer tout en gardant la contrainte à mon avis essentielle de respecter l'obtention de Bourges en 530.
L'ouverture en 530, c'est la ville de Bourges mais n'oublions pas le dénominateur commun de l'énigme précédente et de l'énigme suivante :
- l'ordre de la B a été obtenu via le cercle de Newton
- l'élément le plus saillant du visuel de la 780 est le cercle de la boussole
  
On en vient naturellement à considérer le cercle comme un élément naturel lié à l'ouverture.
L'énigme 600 nous aiguille, via le nom de l'inventeur de la photographie, vers un concept photographique de l'ouverture.

Mais c'est bien le mot "révèle" qui doit nous conduire en 560 à opérer une distinction entre l'ouverture et l'ouverture qui révèle la lumière céleste. L'interprétation de ce mot a d'ailleurs déjà été évoquée par l'auteur de la Chouette d'or lui-même dans une autre chasse :
Outre les mots « clarté du soleil » (les premières photos de Niepce étaient le résultat d'une violente exposition du sujet à la lumière solaire), la phrase contenait deux autres indices, « révélé » et « fixé », qui sont les opérations fondamentales du développement photographique.
(Max Valentin, solution de l'énigme 7 de la Victoria)

Et comment, dans ces conditions, ne pas songer au diaphragme optique ?
Rappelons qu'un diaphragme optique, c'est un dispositif physique qui s'ouvre et se referme afin de laisser passer plus ou moins de lumière.




Lorsqu'il est complètement refermé, il se réduit à une ouverture très petite.
Si on assimile la plus petite ouverture à la ville de Bourges, on pourrait symboliquement associer l'ouverture la plus grande à la France toute entière. Notez que les 6 lamelles de l'image que j'ai choisie - choix arbitraire - impliqueront que cette ouverture sera toujours un hexagone ce qui colle symboliquement bien avec la France mais que si vous prenez n lamelles, vous obtiendrez un polygone à n côtés. Bien sûr, on comprend aisément que plus n devient grand, plus on se rapproche d'un cercle.
Prenons ce dernier cas simple où le nombre de lamelles est suffisamment grand pour que l'ouverture du diaphragme soit toujours un cercle.

Bref, l'ouverture ne se réduit plus à Bourges mais à un cercle de centre Bourges et de rayon variable.

Exemples de disques centrés sur Bourges


On peut ainsi lire la phrase du titre avec une toute nouvelle perspective.
Cherche l'ouverture qui révèle la lumière céleste peut alors désigner le cercle de centre Bourges passant par la lumière céleste (exemple : Cercle de centre Bourges qui passe par Dabo)